Skip to content
Témoignages GE - Francis MEYER, Enseignant - Chercheur à l'Université de Strasbourg

IPRP : un champ d’intervention à construire

Les IPRP sont directement issus du droit communautaire : lors de l’adoption de la directive santé – sécurité en 1989, le gouvernement français avait fait inscrire dans le procès verbal que la médecine du travail française serait seule habilitée à s’occuper de la santé et de la sécurité des salariés dans l’entreprise et qu’elle serait en charge d’appliquer les textes de transposition.

La suite a montré que la pluridisciplinarité devait intégrer d’autres compétences que le médical. C’est pourquoi, selon une tradition bien française, on a élaboré un « statut » de l’IPRP qui a mis du temps à trouver sa place parmi les acteurs de la prévention. Après quelques balbutiements, les premiers rapports d’évaluation ont montré que la population des IPRP était qualifiée et compétente.

Il leur reste à construire des relations de confiance avec les acteurs économiques pour être acceptés définitivement dans les entreprises. Nul doute que la montée en charge de l’obligation de sécurité des employeurs va contribuer à amener les entreprises à faire appel à des professionnels avertis.