Skip to content

« IPRP : Parler le langage de l’entreprise » – Laurence THERY, directrice de l’Aract Hauts-de-France

Ce qu’en pensent les institutions
Laurence Théry, Aract Hauts-de-France
Laurence Théry

Laurence THERY, directrice de l’Aract Hauts-de-France, nous donne son avis sur la complémentarité entre les institutionnels de la prévention et les IPRP :


« Aujourd’hui, notre cœur de cible doit être les entreprises éloignées de toute pratique de prévention. L’enjeu est de leur mettre le pied à l’étrier. De nombreuses PME/TPE passent à travers les mailles des filets des institutions de prévention. La question est bien de les conduire à initier une réflexion et une démarche de prévention autour de leurs enjeux de chefs d’entreprise, à savoir la compétitivité, la performance, la qualité.

Une des clefs peut être l’IPRP. En tant que « personne reconnue compétente », l’IPRP peut gagner la confiance des chefs d’entreprise en lui parlant le langage de l’entreprise plutôt que celui des contraintes réglementaires et ainsi le conduire à développer des savoirs de prévention en synergie avec ses propres enjeux d’entrepreneur. Il est primordial aujourd’hui que les organisations patronales investissent dans la montée en compétence des intervenants en prévention des risques en faisant leur promotion auprès des entreprises ».

Pour découvrir l’offre de service de l’Aract Hauts de France, c’est ici.